Le syndrome Hs-Ha ; chien hypersensible / hyperactif


Le syndrome Hs / Ha

Vous venez d'adopter un chiot ou un chien adulte, vous imaginez déjà les belles balades que vous allez faire, toutou affalé sur le dos avec vous sur le canapé, vous ses chers maîtres lui grattant le ventre tout en regardant la TV, un bon feu brûlant dans l'âtre de la cheminée... Vision idyllique de la cohabitation homme/chien je le concède, mais j'exagère à peine en disant que c'est ce que s'imagine la plupart des personnes à l'adoption de leur premier chien.

Si cela se passe ou s'est passé ainsi pour vous, tant mieux ! Et souvent, cela se passera très bien par ailleurs. Malheureusement, cela n'est pas le cas pour tout le monde.

Certains propriétaires adoptent un chiot ou un chien... qui s'avère être une vraie boule de nerf, infatigable malgré les promenades, difficile à éduquer à cause de son incapacité à se concentrer plus d'une seconde, retourne la maison et hurle en cas d'absence (et parfois même en cas de présence), est incapable de rester immobile après s'être installé à une endroit, a des troubles du sommeil... Bref, ce chien là est une vraie tornade en plus d'être bien souvent stressé. Cette situation peut vite devenir invivable pour les maîtres, complètements démunis face au comportement de leur chien. Le chien peut donc souffrir du syndrome Hs/Ha. Seul un professionnel pourra le confirmer, soit un éducateur canin comportementaliste, soit un vétérinaire comportementaliste.

Malheureusement, nombre de personnes iront chercher des réponses au lieu de consulter un professionnel, qui donneront tout un tas de conseils et d'explications qui ne seront pas toujours justes ni pertinents ; comme par exemple "il est jeune, c'est un chiot, ça se calmera" ou encore "qu'il faut qu'il apprenne sa place hiérarchique dans la famille" ou même "qu'il lui faut un jardin pour se dépenser"... Si parfois certaines personnes, ayant des connaissances réelles en matière de comportement canin et d'éducation tapent dans le mille, il en est d'autres qui donnent de mauvais conseils et induisent les propriétaires de chien en erreur ; ce qui peut avoir des conséquences dramatiques, tant pour la famille que pour l'animal. Avec seulement un descriptif sommaire par écrit ou téléphone des propriétaires qui risquent d'omettre nombre de détails pourtant cruciaux, on ne peut en aucun cas poser un diagnostic fiable à 100 % sans voir le chien et son environnement ; tout au plus évoquer des pistes probables !


Mais qu'est donc le syndrome Hs/Ha, quels sont les facteurs favorisant l'apparition de l'hypersensibilité/hyperactivité et comment gérer et vivre avec un chien qui en est atteint ?


Les manifestations visibles d'un chien atteint de ce syndrome sont, comment vous l'aurez probablement compris, un chien très très actif à l'extérieur et/ou à la maison, un chien impossible à calmer, inépuisable malgré l'activité physique, disposant d'une capacité à se concentrer très limitée rendant l'apprentissage très long et difficile, voire impossible, inversion/trouble du rythme nyctéméral

Ces chiens sont également prédisposés à l'anxiété, toute situation nouvelle étant anxiogène pour eux, sujets à la destruction, la mutilation (pouvant être liée à la peur d'être séparé de l'être d'attachement ou d'être seul), aboiements intempestifs, ils peuvent devenir craintif voire agressifs...

Les chiots n'ayant pas été élevés par leur mère ou au sein d'une fratrie (portées d'un ou deux chiots), ayant eu une mère inexpérimentée qui n'a pas tenu son rôle de maman, les chiots ayant été séparés de leur famille chien trop tôt (entre leurs 2 et 3 mois), ayant grandi dans un environnement pauvre en stimulations, une alimentation inadaptée lors de la gestation de la mère et/ou du chiot pendant sa croissance, un ou plusieurs traumatismes dans la vie du chien, un enfermement prolongé... toutes ces situations prédisposent l'animal au développement du syndrome Hs/Ha.


On peut donc limiter les risques d'apparition de ce syndrome ou de troubles comportementaux isolés en adoptant un chiot à partir de trois mois et non pas deux (il existe un monde entre les deux et trois mois du chiot), chez un éleveur sérieux qui participe activement à la socialisation des petits, qui sélectionne avec soin ses étalons et ses lices, ou bien chez un particulier aussi rigoureux que l'éleveur que j'ai sus-cité. Evitez donc à tout prix les animaleries, les particuliers et les éleveurs trop pressés de se débarrasser de leurs chiots !

L'alimentation doit également être adaptée et de bonne qualité. Bannissez les croquettes de grande surface, ainsi que les marques contenant majoritairement des céréales (en particulier du maïs), des conservateurs et autres additifs peu recommandables. Il a été scientifiquement prouvé que de nombreuses substances autorisées dans la consommation humaine comme animale, aggravent ou favorisent l'apparition de troubles comportementaux et même de pathologies neurodégénératives.

Si vous optez pour une alimentation à partir de produits frais, pensez à faire des prises de sang régulières afin de vérifier que votre chien ne souffre d'aucun manque ou excès.


Au cas où vous auriez adopté un animal dont vous soupçonnez être victime du syndrome Hs/Ha, contactez un professionnel de l'éducation et du comportement canin. Pris suffisamment tôt, une thérapie comportementale peut être mise en place, où l'on prendra le temps d'inculquer au chien les autocontrôles par l'intermédiaire du jeu et du renforcement positif. De nombreux exercices visant à améliorer les facultés de concentration de l'animal seront proposés. Au pris de beaucoup de travail et d'investissement, vous pourrez finir par avoir une vie normale avec votre chien, dont le succès dépendra de votre assiduité. Un changement d'alimentation pourra aussi être recommandé. Si vous attendez trop avant d'entreprendre une thérapie comportementale, le risque est que la "rémission" de votre animal ne soit que partielle. Il existe également des traitements médicamenteux pour les chiens chez qui la maladie est installée depuis longtemps. Les médicaments sont inutiles s'il n'y a pas de thérapie comportementale associée à ces derniers.

#chienhypersensible #chienhyperactif #syndromehsha

Autres articles
Articles réçents